Citation ouvrait


Découvrez une citation ouvrait - un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase ouvrait issus de livres, discours ou entretiens.
Une Sélection de 70 citations et proverbes sur le thème ouvrait.

70 citations



Je me suis laissé soudain envahir par un sentiment de bien-être mêlé de mélancolie, une sensation paradoxalement agréable et douce, malgré la fine couche d'affliction qui la recouvrait. C'était peut-être ça qu'on nommait la puberté, l'adolescence.
Adèle BréauL'odeur de la colle en pot (2019) de
Adèle Bréau


Références de Adèle Bréau - Biographie de Adèle Bréau

Plus sur cette citation >> Citation de Adèle Bréau (n° 173260)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)





Il découvrait que l’école n’était pas seulement un lieul’on apprenait, mais où, parfois aussi, l’on souffrait.
Aurélie ValognesNé sous une bonne étoile (2020) de
Aurélie Valognes


Références de Aurélie Valognes - Biographie de Aurélie Valognes

Plus sur cette citation >> Citation de Aurélie Valognes (n° 172811)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



L’océan était-il une créature vivante ? On ne pouvait continuer d’en douter, à moins de se complaire dans les paradoxes ou l’entêtement. Il devenait impossible de nier les « fonction psychiques de l’océan – peu importait ce que le terme recouvrait exactement. Il était évident en tout cas, que l’océan ne nous avait que trop bien « vus »… Cette seule constatation infirmait les théories solaristes proclamant que l’océan était un « monde intérieur » - « une vie recluse » - privé par processus involutif d’organes de pensée ayant jadis existé, ignorant l’existence des objets et des phénomènes extérieurs, prisonnier d’un tourbillon gigantesque de courants mentaux créés et confinés dans les abîmes de ce monstre tournant entre deux soleils.
Stanislaw LemSolaris (1966) de
Stanislaw Lem


Références de Stanislaw Lem - Biographie de Stanislaw Lem

Plus sur cette citation >> Citation de Stanislaw Lem (n° 172600)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Et la mort n’aura pas d’empire.
Ils n’entendront peut-être plus les cris des mouettes
Ni le déferlement des vagues sur les rives.
s’ouvrait une fleur, peut-être qu’aucune fleur
Ne montrera sa tête aux rafales de la pluie.
Même s’ils sont fous et morts, tout à fait morts
Leurs têtes comme des marteaux enfonceront les marguerites,
S’ouvriront au soleil jusqu’au dernier jour du soleil
Et la mort n’aura pas d’empire.
Dylan ThomasAnd Death Shall Have No Dominion (1933) de
Dylan Thomas


Références de Dylan Thomas - Biographie de Dylan Thomas

Plus sur cette citation >> Citation de Dylan Thomas (n° 172596)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Avant, on passait des heures en famille à classer nos clichés dans de grands albums en carton qui sentaient bon la colle Uhu. On les oubliait au fond d'un placard, puis on les rouvrait lors d'une fête ou d'un anniversaire, un verre à la main, en se remémorant des anecdotes débiles. Aujourd'hui, chacun a la possibilité de faire défiler sa vie entière d'un simple clic, tout seul devant son moniteur. Et on appelle ça le progrès.
Patrick BauwenMonster (2008) de
Patrick Bauwen


Références de Patrick Bauwen - Biographie de Patrick Bauwen

Plus sur cette citation >> Citation de Patrick Bauwen (n° 170178)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 471 votes)



Quand un avion tombait, qu’un bateau coulait, quand une connaissance avait un cancer, ou qu’on risquait de rencontrer la tante Adrienne, celle qui faisait le mauvais œil, ma mère ouvrait sa main sur nous et nous disait : « Dieu nous préserve. » Elle s’armait de sa petite phrase comme une guerrière face au destin.
Marie GriessingerOn reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait en s'en allant (2015) de
Marie Griessinger


Références de Marie Griessinger - Biographie de Marie Griessinger

Plus sur cette citation >> Citation de Marie Griessinger (n° 170055)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.6  4.6  4.6  4.6  4.6 - Note moyenne : 4.6/5 (sur 473 votes)





Le coronavirus a fait mieux encore. L’arrêt des nuisances productivistes a diminué la pollution mondiale, il épargne une mort programmée à des millions de personnes, la nature respire, les dauphins reviennent batifoler en Sardaigne, les canaux de Venise purifiés du tourisme de masse retrouvent une eau claire, la bourse s’effondre. l’Espagne se résout à nationaliser les hôpitaux privés, comme si elle redécouvrait la sécurité sociale, comme si l’État se souvenait de l’État-providence qu’il a détruit.
Raoul VaneigemLe coronavirus, révélateur de la faillite de l'État, Le Média, 19 mars 2020 de
Raoul Vaneigem


Références de Raoul Vaneigem - Biographie de Raoul Vaneigem

Plus sur cette citation >> Citation de Raoul Vaneigem (n° 168146)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.6  4.6  4.6  4.6  4.6 - Note moyenne : 4.6/5 (sur 477 votes)



Le soir tombait. Un givre épais recouvrait tout : les branches tordues des arbres, les fils et les poteaux des clôtures, l'herbe drue, la terre des champs presque nus. C'était comme un monde d'horribles formes blanches, angoissantes, féeriques, un univers cristallin d'où la vie semblait bannie. Je regardais les montagnes : le vaste mur bleu barrait l'horizon, gardien d'un autre monde, caché celui-là. Le soleil, du côté de l'Abkhazie sans doute, tombait derrière les crêtes, mais sa lumière venait encore effleurer les sommets, posant sur la neige de somptueuses et délicates lueurs roses, jaunes, orange, fuchsia, qui couraient délicatement d'un pic à l'autre. C'était d'une beauté cruelle, à vous ravir le souffle, presque humaine mais en même temps au-delà de tout souci humain. Petit à petit, là-bas derrière, la mer engloutissait le soleil, et les couleurs s'éteignaient une à une, laissant la neige bleue, puis d'un gris-blanc qui luisait tranquillement dans la nuit. Les arbres incrustés de givre apparaissaient dans les cônes de nos phares comme des créatures en plein mouvement. J'aurais pu me croire passé de l'autre côté, dans ce pays que connaissent bien les enfants, d'où l'on ne revient pas.
Jonathan LittellLes Bienveillantes (2006) de
Jonathan Littell


Références de Jonathan Littell - Biographie de Jonathan Littell

Plus sur cette citation >> Citation de Jonathan Littell (n° 165127)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



A l'extrémité du couloir, le docteur Hannibal Lecter se tenait droit comme un i, le visage à trente centimètres du mur. Il était attaché par une toile à sangles, telle une horloge comtoise, sur un petit chariot de déménageur. Sous les sangles, il portait une camisole de force et ses jambes étaient entravées. Le masque de hockey qui couvrait son visage l'empêchait de mordre; c'était aussi efficace qu'un bâillon, mais moins mouillé de salive, pour le confort des aides-soignants.
Thomas HarrisLe Silence des agneaux (1990) de
Thomas Harris


Références de Thomas Harris - Biographie de Thomas Harris

Plus sur cette citation >> Citation de Thomas Harris (n° 164749)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



En outre, le facteur décisif qui me permit de m'épanouir dans cet institut fut que l'étude et la lecture n'étaient pas pour moi un pensum. Au contraire, enfermé comme je l'avais été jusqu'ici dans la Bible et les homélies galloises, il me semblait qu'à chaque page tournée s'ouvrait sous mes yeux une nouvelle porte. Je lisais tout....
W. G. SebaldAusterlitz (2001) de
W. G. Sebald


Références de W. G. Sebald - Biographie de W. G. Sebald

Plus sur cette citation >> Citation de W. G. Sebald (n° 164014)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Un grand oiseau brun se tenait sur le rebord [de la fenêtre], nous observant à travers la vitre d'un oeil vigilant et sans effroi, si semblable à la corneille que j'avais remarquée le matin même qu'un petit frisson d'inquiétude me parcourut.
— Un corbeau! s'écria ma mère.
Alors je ne pus m'empêcher de chuchoter en direction de l'oiseau : Isabelle?
Mais ma mère ouvrait la fenêtre avec fracas et, soudain furieuse, elle que je ne connaissais que d'humeur égale, conciliante, agita les mains en clamant : Veux-tu te sauver, sale bête! Ouh, ouh, déguerpis! […]
Elle referma prudemment la fenêtre. Lorsqu'elle revint vers nous, elle était rouge, en colère, déconfite. Jamais je ne l'avais vue ainsi hors d'elle et toute violence à grand-peine contenue. Je lui pris la main, déconcertée de si peu la reconnaître.
Marie NDiayeLa Sorcière (1996) de
Marie NDiaye


Références de Marie NDiaye - Biographie de Marie NDiaye

Plus sur cette citation >> Citation de Marie NDiaye (n° 163487)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il aimait écouter les locomotives qui sifflaient, les bateaux qui cornaient, les sirènes des usines qui hurlaienttout ce tourbillon de désirs autour de lui, il en devenait lui-même vibrant de désirs. Il était jeune, n'avait ni parti pris, ni projets, n'éprouvait rien d'autre que cette dilatation en lui, c'était quelque chose de physique, comme une déchirure de tous les membres, parfois douloureuse, mais c'était, n'empêche, ce qu'il découvrait de plus intime au fond de lui-même. Assis, la nuit, dans sa chambre déserte, il guettait le gémissement des tramways sur leurs rails.
Paul NizonStolz (1975) de
Paul Nizon


Références de Paul Nizon - Biographie de Paul Nizon

Plus sur cette citation >> Citation de Paul Nizon (n° 163170)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Je grandissais et je devais faire semblant avec ceux que j'aimais le plus au monde, mon père que je devais protéger de mon regard pour qu'il ne se sente pas trop coupable, pour ne pas lui renvoyer le reflet de ma déception ou de ma détresse, et ma mère que je devais convaincre de ne pas s'enfermer dans sa solitude, dans ce châle de tristesse qui parfois la recouvrait comme le linceul des amours perdues.
Marc LavoineL'homme qui ment (2015) de
Marc Lavoine


Références de Marc Lavoine - Biographie de Marc Lavoine

Plus sur cette citation >> Citation de Marc Lavoine (n° 162821)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



Elle voyait le fond d'une mer, le bleu sans mesure d'un océan où des files de corps attachés de boulets descendaient en dansant ; et quand elle fermait les yeux elle descendait avec les noyés dans ce bleu où pas une fente ne s'ouvrait, sa tête plus lourde qu'un boulet l'entraînant vers le bas.
Edouard GlissantLa Case du Commandeur (1981) de
Edouard Glissant


Références de Edouard Glissant - Biographie de Edouard Glissant

Plus sur cette citation >> Citation de Edouard Glissant (n° 162362)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Une fascination recouvrait depuis quelques heures cette région de la terre, c'était l'ombre morte et régulière de la planète même, et nous donnions de la bande vers les dernières profondeurs ; et maintenant à travers le soleil apparurent ces décharges de lumière qui vous enseignent le peu que nous savons sur les étoiles et la nature vraie de notre entourage.
James AgeeLouons maintenant les grands hommes (1941) de
James Agee


Références de James Agee - Biographie de James Agee

Plus sur cette citation >> Citation de James Agee (n° 162135)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Mer, douceur automnale, îles baignées de lumière, voile diaphane de petite pluie fine qui couvrait l'immortelle nudité de la Grèce. Heureux, pensai-je, l'homme à qui il a été donné, avant de mourir de naviguer dans la mer égéenne. Nombreuses sont les joies de ce monde - les femmes, les fruits, les idées. Mais fendre cette mer là, par un tendre automne, en murmurant le nom de chaque île, je crois qu'il n'est pas de joie qui, davantage, plonge le coeur de l'homme dans le Paradis.
Níkos KazantzákisAlexis Zorba (1946) de
Níkos Kazantzákis


Références de Níkos Kazantzákis - Biographie de Níkos Kazantzákis

Plus sur cette citation >> Citation de Níkos Kazantzákis (n° 161672)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



Mer, douceur automnale, îles baignées de lumière, voile diaphane de petite pluie fine qui couvrait l'immortelle nudité de la Grèce. Heureux, pensai-je, l'homme à qui il a été donné, avant de mourir, de naviguer dans la mer égéenne.
Níkos KazantzákisAlexis Zorba (1946) de
Níkos Kazantzákis


Références de Níkos Kazantzákis - Biographie de Níkos Kazantzákis

Plus sur cette citation >> Citation de Níkos Kazantzákis (n° 161668)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 469 votes)



Il s'agissait de l'avenir. On n'était venu au collège, on n'avait ramassé un trousseau, on n'avait dégonflé le bas de laine que pour arriver à passer cet examen qui ouvrait toutes les portes des professions libérales, si l'on était reçu, qui les laissait toutes fermées, si l'on échouait.
Jules VallèsAndré Gerdit de
Jules Vallès


Références de Jules Vallès - Biographie de Jules Vallès

Plus sur cette citation >> Citation de Jules Vallès (n° 161226)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 467 votes)



Si on ouvrait des gens, on trouverait des paysages. Si on m'ouvrait moi, on trouverait des plages.
Agnès VardaLes Plages d'Agnès (2008), écrit par Agnès Varda de
Agnès Varda


Références de Agnès Varda - Biographie de Agnès Varda

Plus sur cette citation >> Citation de Agnès Varda (n° 159533)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 468 votes)



Ma mère voyait toujours le mal là où, à mon plus grand agacement, on découvrait tôt ou tard que le mal, en effet, se trouvait, et son regard tordu semblait fait tout exprès pour deviner les mouvements secrets du quartier
Elena FerranteL'Amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence (2014) de
Elena Ferrante


Références de Elena Ferrante - Biographie de Elena Ferrante

Plus sur cette citation >> Citation de Elena Ferrante (n° 157566)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)




Votre commentaire sur ces citations









.$char.
 -  Oasis  -  Obéir  -  Obeissance  -  Obligation  -  Obscurite  -  Occasion  -  Occident  -  Odeur  -  Oeuvre  -  Offenser  -  Oil  -  Oisivete  -  Olympique  -  Ombre  -  Opinion  -  Opportuniste  -  Optimisme  -  Ordinateur  -  Ordre  -  Organisation  -  Orgasme  -  Orgueil  -  Orgueil  -  Originalite  -  Origine  -  Orthographe  -  Oubli  -  Oublier  -  Ouvrage


Thèmes populaires +


Autres belles citations et proverbes sur ouvrait


Toutes les citations sur ouvrait    Citations ouvrait    Citation ouvrait et Proverbe ouvrait    Citations, proverbes sur ouvrait      Citation sur ouvraitCitations courtes ouvraitPoèmes ouvraitProverbes ouvrait

Etendez votre recherche avec le dictionnaire des définitions




Définition de ouvrait  - 




Thèmes populaires