• Les autres biographies
  • Biographie
  • Bibliographie
  • Citations
  • Contemporains


  • Biographie de Frédérick Tristan



    Frédérick Tristan

    Frédérick TristanNé le : 11/06/1931
    Décédé le : 02/03/2022

    Jean-Paul Baron, dit Frédérick Tristan, est un écrivain et poète français, né le 11 juin 1931 à Sedan et mort à Dreux le 2 mars 2022. Il a remporté le prix Goncourt en 1983 et le Grand prix de littérature de la Société des Gens de Lettres en 2000. Il est également connu sous les pseudonymes de Danielle Sarréra et de Mary London.
    Contraint de reprendre, à la mort de son père, une entreprise de machines textiles, Jean-Paul Baron, qui, en 1948, a publié Orphée assassiné, plaquette de poésie sous le pseudonyme de Frédéric Tristan, plonge "avec désespoir" dans l'industrie. Encouragé par André Breton puis par Albert Camus et Jean Paulhan, il n'abandonne pas l'écriture et rencontre le succès en publiant Le Dieu des mouches en 1959 chez Grasset puis Naissance d'un spectre (1969). Il est envoyé régulièrement en mission professionnelle en Extrême-Orient, et plusieurs de ses écrits sont imprégnés par la tradition chinoise : Le Singe égal du ciel (1972) ou La Cendre et la foudre (1982). En 1983, Frédérick Tristan reçoit le prix Goncourt pour Les Egarés, publié aux éditions Balland, et va désormais se consacrer à son œuvre qui défend une forme d'universalité des cultures. Ses entretiens avec Jean-Luc Moreau, Le Retournement du gant, paraissent à La Table Ronde en 1990. Il crée le groupe Nouvelle Fiction en 1992 et publie notamment Le Dernier des hommes (1993), L'Enigme du Vatican (1995) et Stéphanie Phanistée (1997). En 2000, il reçoit le Grand Prix de littérature de la Société des Gens de Lettres pour l'ensemble de son œuvre, rééditée par Fayard depuis 1997.





    Par Le Passeur Editeur - Les Impostures du réel - Frédérick Tristan - 22 août 2013 - Entretien auteur 4/6 : Les Jeunes - Capture Vidéo Youtube - 00.25

    Frédérick Tristan, né en 1931 à Sedan, appartient au club fermé des grands écrivains français contemporains. Poète, romancier, essayiste, graphiste, professeur d'iconologie paléochrétienne, il a publié une soixantaine de livres depuis 1948, dont Le Dieu des mouches (1959), Naissance d'un spectre (1969), Le Singe égal du ciel (1972), Les Tribulations héroïques de Balthasar Kober (1980), La Cendre et la Foudre (1982), Les Égarés (1983, prix Goncourt), Le Dernier des hommes (1993), Réfugié de nulle part (2010), Brèves de rêves (2012). Son oeuvre romanesque est traduit en 22 langues. Il est considéré comme le chef de file de la Nouvelle Fiction.