Citations de Georges Jacques Danton


Découvrez une citation de Georges Jacques Danton - un proverbe, une phrase, une parole, une pensée, une formule, un dicton ou une citation de Georges Jacques Danton issus de romans, d'extraits courts de livres, essais, discours ou entretiens de l'auteur. Une sélection de 30 citations et phrases de Georges Jacques Danton .

Georges Jacques Danton

Georges Jacques Danton
Biographie +
Crédit photographie +

30 citations (Page 1 sur un total de 2 pages)



Je vous l'avouerai citoyens, je croyais qu'il s'agissait d'une tragédie que vous devez donner en spectacle à toute l'Europe. Je croyais qu'aujourd'hui vous deviez faire tomber la tête du tyran et c'est d'une misérable comédie dont vous vous occupez
Discours le 16 janvier 1793 de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158336)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 469 votes)





Je demande si vous n'avez pas voté à la majorité absolue seulement la république, la guerre ; et je demande si le sang qui coule au milieu des combats ne coule pas définitivement ? Les complices de Louis n'ont-ils pas subi immédiatement la peine, sans aucun recours au peuple, et en vertu de l'arrêt d'un tribunal extraordinaire ? Celui qui a été l'âme de ces complots mérite-t-il une exception
Discours le 16 janvier 1793 de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158335)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Je ne suis point de cette foule d'hommes d'État qui ignorent qu'on ne compose pas avec les tyrans, qui ignorent qu'on ne frappe les rois qu'à la tête, qui ignorent qu'on ne doit rien attendre de ceux de l'Europe que par la force de nos armes ! Je vote la mort du tyran
Discours le 16 janvier 1793 de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158334)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Il est temps de rétablir ce grand principe qu'on semble méconnaître : que les enfants appartiennent à la République avant d'appartenir à leurs parents. Personne plus que moi ne respecte la nature. Mais l'intérêt social exige que là seulement doivent se réunir les affections.
Le 12 décembre 1793, discours sur l'instruction publique à la Convention de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158333)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 467 votes)



Vos dissensions sont nuisibles. Vos discussions sont misérables. Battons l'ennemi et ensuite nous disputerons. Eh ! Que m'importe, pourvu que la France soit libre, que mon nom soit flétri ! J'ai consenti à passer pour un buveur de sang ! Buvons le sang des ennemis de l'humanité, mais enfin que l'Europe soit libre ! Remplissez vos destinées, point de passions, point de querelles, suivons la vague de la Liberté !
Le 9 mars 1793 à la tribune de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158332)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)



Nous avons, dit-il, fait plusieurs fois l'expérience que tel est le caractère français qu'il faut des dangers pour retrouver toute son énergie. Eh bien, ce moment est arrivé ! Oui, il faut le dire à la France entière ; si vous ne volez pas au secours de vos frères de la Belgique, si Dumouriez est enveloppé, si son armée était obligée de mettre bas les armes, qui peut calculer les malheurs incalculables d'un pareil évènement. La fortune publique anéantie, la mort de 600 000 français pourrait en être la suite. Citoyens, vous n'avez pas une minute à perdre !
Le 8 mars 1793 à la tribune de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158331)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 466 votes)





Il est bien satisfaisant, messieurs, pour les ministres d'un peuple libre, d'avoir à lui annoncer que la patrie va être sauvée. Tout s'émeut, tout s'ébranle, tout brûle de combattre ! (…) Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France sera sauvée !
Discours prononcé le 2 septembre 1792 à l'Assemblée législative. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 158330)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



Dans la première Assemblée constituante, Marat n'était ni moins terrible aux aristocrates, ni moins odieux aux modérés. Eh bien ! Marat y trouva des défenseurs il disait aussi que la majorité était mauvaise, et elle l'était.
Discours de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 151912)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 468 votes)



La nature m'a donné en partage les formes athlétiques, et la physionomie âpre de la liberté.
Lors de son installation en tant que substitut procureur de la commune de paris, 20 janvier 1792. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 148161)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 472 votes)



C'est dans les écoles nationales que l'enfant doit sucer le lait républicain. La République est une et indivisible. L'instruction publique doit aussi se rapporter a ce centre d'unité.
Discours, sur l'instruction publique, 12 décembre 1793. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 129428)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 470 votes)



Que le riche paye, puisqu'il n'est pas digne, le plus souvent, de combattre pour la liberté ; qu'il paye largement et que l'homme du peuple marche dans la Vendée.
Discours, pour un nouvel impôt relatif à l'envoi de troupes en Vendée, 8 mai 1793. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 129427)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)



Mais, citoyens, imposer les riches, c'est les servir ; c'est un véritable avantage pour eux qu'un sacrifice considérable ; plus le sacrifice sera grand sur l'usufruit, plus le fonds de la propriété est garanti contre l'envahissement des ennemis.
Discours, pour un nouvel impôt et de nouvelles levées, 27 avril 1793. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 129426)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 468 votes)



Que devons-nous aux décrets ?- L'obéissance et le respect. Mais rien ne peut nous ôter le droit de montrer dans des pétitions, les sentiments qu'on a pour tels ou tels décrets.
Discours, sur le droit de pétition, 15 juillet 1791. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 129425)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 473 votes)



Après le pain, l'éducation est le premier besoin du peuple.
Discours à l'Assemblée législative, 13 août 1793. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 129424)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.58  4.58  4.58  4.58  4.58 - Note moyenne : 4.58/5 (sur 486 votes)



Moi, conspirateur! Je baise ma femme tous les soirs.
Dans le Journal d'Aimée de Coigny. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 54214)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 479 votes)



Si je pouvais laisser mes couilles à Robespierre, cela durerait encore un peu.
Dans le Journal d'Aimée de Coigny. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 54029)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.61  4.61  4.61  4.61  4.61 - Note moyenne : 4.61/5 (sur 472 votes)



Que la pique du peuple brise le sceptre des rois.
Discours à la Convention, 4 octobre 1792. de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 53655)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)



Une nation se sauve, elle ne se venge pas.
Mot que lui prêtent quelques historiens et qu’il aurait dit aux Cordeliers de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 52631)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 473 votes)



C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné.
In Histoire socialiste de la révolution française de Jean Jaurès de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 42112)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.63  4.63  4.63  4.63  4.63 - Note moyenne : 4.63/5 (sur 470 votes)



Nous deviendrons tous poètes, nous allons tous faire des vers...
In Derniers momens des plus illustres personnages français: condamnés à mort ... De Léon Thiessé de
Georges Jacques Danton


Références de Georges Jacques Danton - Biographie de Georges Jacques Danton

Plus sur cette citation >> Citation de Georges Jacques Danton (n° 41354)  - Ajouter à mon carnet de citations
Notez cette citation :4.62  4.62  4.62  4.62  4.62 - Note moyenne : 4.62/5 (sur 470 votes)




De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace


Mise à jour le samedi 13 août 2022 à 10h30

Danton est une des figures majeures de la Révolution française, comme Mirabeau, avec qui il partage un prodigieux talent oratoire et un tempérament impétueux, avide de jouissances (les ennemis de la Révolution l'appellent « le Mirabeau du ruisseau »), ou comme Robespierre, à qui tout l’oppose : le style, le tempérament et le type de talent. Il incarne la « Patrie en danger » dans les heures tragiques de l’invasion d’août 1792, quand il s'efforce de fédérer contre l'ennemi toutes les énergies de la nation et d'user de tous les expédients : pour vaincre, dit-il, « il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée », et il n'hésite pas, par pragmatisme, à entamer des négociations secrètes avec les monarques coalisés pour négocier une paix rapide.


« Il est bien satisfaisant, messieurs, pour les ministres du peuple libre, d'avoir à lui annoncer que la patrie va être sauvée.

Tout s'émeut, tout s'ébranle, tout brûle de combattre. Vous savez que Verdun n'est point encore au pouvoir de vos ennemis. Vous savez que la garnison a promis d'immoler le premier qui proposerait de se rendre. Une partie du peuple va se porter aux frontières, une autre va creuser des retranchements, et la troisième, avec des piques, défendra l'intérieur de nos villes. Paris va seconder ces grands efforts. Les commissaires de la Commune vont proclamer, d'une manière solennelle, l'invitation aux citoyens de s'armer et de marcher pour la défense de la patrie.

C'est en ce moment, messieurs, que vous pouvez déclarer que la capitale a bien mérité de la France entière. C'est en ce moment que l'Assemblée nationale va devenir un véritable comité de guerre.

Nous demandons que vous concouriez avec nous à diriger ce mouvement sublime du peuple, en nommant des commissaires qui nous seconderont dans ces grandes mesures. Nous demandons que quiconque refusera de servir de sa personne, ou de remettre ses armes, soit puni de mort. Nous demandons qu'il soit fait une instruction aux citoyens pour diriger leurs mouvements. Nous demandons qu'il soit envoyé des courriers dans tous les départements pour les avertir des décrets que vous aurez rendus.

Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvée.»
Danton : « De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace » (2 septembre 1792)



Citations célèbres, courtes, longues et belles de Georges Jacques Danton




Similaires à Georges Jacques Danton



Gaétan Picon
Aristide Louis Armand Bruand, dit Aristide Bruant
Sophie Fontanel
James Thomson
Paul La Cour
Anne Percin
Herbert George Wells
Heinrich Böll
Jean-François Ricard, dit Jean-François Revel
Georges Lecomte
Laure Permon Junot, duchesse d' Abrantès
Bernard Mabille
Benjamin Franklin
Jean-Luc Benhamias
Jacques-André Bertrand
Quintilien
Sylvain Trudel
Octavio Paz
Luigi Luca Cavalli-Sforza
Anne Robert Jacques, baron de l'Eaulne Turgot


Votre commentaire sur ces citations






Autres citations, pensées et phrases de Georges Jacques Danton

+






Liste des auteurs populaires

+